Votre navigateur n'est pas assez récent pour visualiser ce site
Utilisez une version récente de Safari, Firefox ou Chrome
Et pour Internet Explorer, une version supérieure ou égale à IE9

fermer
Centre national des arts plastiques

Design en stock, 2000 objets du Fonds national d'art contemporain


Commissariat de Christine Colin. Coproduction du ministère de la Culture et de la Communication / Délégation aux arts plastiques et du Centre national des arts plastiques, en partenariat avec les Industries françaises de l’ameublement.

En octobre 2004, deux expositions conjointement présentées au Palais de la Porte Dorée, à Paris, dans le cadre la manifestation _Culture design, offrirent une très importante vitrine aux collections nationales, peu connues du grand public:

- Mobilier national : 40 ans de création

- Design en stock, 2000 objets du Fonds national d’art contemporain

Avec une sélection de près de 2000 pièces du CNAP, rassemblées pour la première fois à Paris, Design en stock permit de prendre la mesure de vingt ans de design contemporain dans toute sa profusion.

L’exposition rendit compte de la densité et de la diversité de la collection « arts décoratifs, création industrielle, métiers d’art » du CNAP. Cet intitulé de collection pourrait paraître étrange, pourtant il est d’un grand secours pour cerner la collection. L’exposition partait en effet de l’hypothèse que les vocables « design », « arts décoratifs », « création industrielle » n’identifient pas des secteurs différents mais le même secteur organisé, classé, délimité différemment selon l’importance accordée à la conception, à la fonction, à la fabrication.

Les 2000 objets sélectionnés étaient identifiés et classés en 13 zones selon la rigueur pragmatique d’un inventaire : designers, datations, types, matériaux et techniques, éditeurs, nationalités, dimensions, ensembles, stades de production, lieux de fabrication, tirages, couleurs, nombres d’éléments.

Certains de ces critères sont très couramment employés par les catalogues culturels ou commerciaux (designers, datations, types, matériaux et techniques, éditeurs, nationalités) ; d’autres moins (dimensions, ensembles, stades de production, lieux de fabrication, tirages, couleurs, nombres d’éléments). Ils offrent autant de points de vue différents sur les objets et la collection.

Christine Colin explique : « Inventorier, trier, classer un stock est sujet à des modifications permanentes. En effet, les hiérarchies qui s’établissent entre les différents critères d’identification de l’objet et d’organisation des collections ne cessent d’évoluer. Classer un ensemble par dates, par matériaux, par fonctions ou par designers oriente notre regard sur les objets. On peut penser que ces choix relèvent du conservateur de la collection ou du commissaire de l’exposition. Mais puisque l’on parle de design, il est intéressant de considérer que ces grands principes d’organisation reflètent également l’évolution des rapports de production » évoqués par les vocables arts décoratifs, création industrielle, métiers d’art et design.

Ce classement a été traduit par une scénographie, imaginée par Konstantin Grcic, designer allemand, permettant au visiteur de découvrir l’exposition depuis des passerelles métalliques surplombant les 2000 objets.

Référence bibliographique:

- COLIN, Christine (dir.), Design en stock : 2000 objets du Fonds national d’art contemporain, catalogue d’exposition, Palais de la Porte Dorée, Paris, du 20 octobre 2004 au 16 janvier 2005, Paris : Centre national des arts plastiques, Délégation aux arts plastiques, 2004, 112 p.